Dans les dernières années, nous avons connu un essor des demandes dans le milieu des services linguistiques. Beaucoup d’entreprises font maintenant affaire avec des langagiers afin d’optimiser leurs communications et de projeter une image favorable auprès de leur public cible. Le traducteur pigiste, bien que l’un des professionnels les plus connus dans ce domaine, fait l’objet, encore aujourd’hui, de plusieurs incompréhensions. Dans ce billet, nous présenterons 4 mythes reliés au service de traduction.

Mythe 1 : Si vous êtes bilingue, vous pouvez automatiquement être traducteur pigiste.

L’un des mythes les plus répandus sur la profession est sans aucun doute celui-ci. Bien entendu, c’est complètement faux. En effet, ce n’est pas parce qu’une personne parle plus d’une langue qu’elle peut automatiquement traduire des textes. Le traducteur est un langagier professionnel et détient un baccalauréat pour exercer son métier. Pour offrir ses services de traduction, il faut donc posséder des compétences précises. Ne s’improvise pas traducteur qui le veut!

Mythe 2 : Vous pouvez traduire vous-même vos textes et les faire réviser par un traducteur par la suite.

Voici un autre mythe que l’on entend trop souvent concernant la profession. Si vous devez faire des études universitaires pour travailler comme traducteur pigiste, c’est qu’il y a des compétences et des connaissances particulières à développer. Traduire des textes est une tâche plus complexe que l’on pense, et il ne suffit pas d’effectuer une traduction mot pour mot. Le processus traductionnel requiert une maîtrise approfondie de la langue source et de ses subtilités afin de bien transmettre le message dans la langue cible.

Mythe 3 : Le traducteur pigiste n’est pas indispensable et utilise souvent des outils tels que Google Traduction.

Ce mythe est probablement l’un des plus insultants pour ceux qui offrent des services de traduction. Traduire un texte demande du temps et une très bonne compréhension du sujet. Il est donc impossible pour un traducteur pigiste de seulement entrer le texte dans Google Traduction et d’attendre qu’il fasse le travail à sa place. Bien entendu, certains logiciels dotés de fonctionnalités avancées sont parfois utilisés, notamment pour assurer l’uniformité de la terminologie. Mais n’oubliez jamais que ce sont seulement des outils de travail. Derrière les logiciels comme Google Traduction se cachent des robots qui font de la traduction littérale, c’est-à-dire qu’ils ne prennent pas en considération le contexte de communication. Ils ne pourront jamais remplacer ou effectuer aussi efficacement la traduction qu’un professionnel.

Mythe 4 : Le traducteur peut traduire n’importe quel genre de texte.

Bien que le traducteur soit capable de traduire des textes très variés, il est impossible pour lui d’offrir un service de traduction pour tous les genres d’écrits. En effet, le traducteur, même s’il connaît bien la langue, doit aussi avoir une bonne connaissance du sujet. Certains textes requièrent des connaissances approfondies d’un secteur. C’est le cas de la traduction dite technique ou spécialisée. Il faut aussi préciser qu’un traducteur doit absolument traduire vers sa langue maternelle afin de rendre des contenus idiomatiques qui reflètent parfaitement le contenu de départ.

Profitez des services d’un traducteur pigiste

Vous comprenez mieux le rôle d’un traducteur pigiste et vous pensez avoir besoin de ses services? C’est simple! Rendez-vous sur le site Web Preneurs PRO et remplissez une demande de soumissions. En quelques clics, vous recevrez gratuitement des offres et pourrez engager le professionnel avec qui vous souhaitez travailler.